Le futur, même incertain, se construit au présent

Prévoir les flux financiers

Gsef-mcr

Gérard Seguin Études et Formation

Modélisation des Coûts et des Risques

Pendant plus de trente ans, mon activité professionnelle dans le domaine du coût global a été partagée entre la conduite de projets, les développements méthodologiques et la formation. Je poursuis actuellement ces activités à titre privé.

Co-auteur du guide « Intégrer le coût global dans les projets de construction » dans la collection « Bâtir le développement durables » aux éditions du CSTB.

Ce site est une contribution à la promotion et à la diffusion des méthodes et outils à mettre en œuvre pour analyser et estimer le coût global d'un projet en intégrant les aléas de toute nature.

Les éléments techniques sont présentés avec un maximum de simplicité pour être lus par les non-initiés (les termes techniques sont expliqués en annexe).

Les projets et systèmes concernés ont, à titre d’exemples, les caractéristiques suivantes :

Exemples de situations

Qui ?

Le coût global intéresse toute personne concernée par un investissement.

Cette préoccupation est présente chez le consommateur lorsqu'il acquière une voiture, achète un logement ou une machine à laver. Il recherche le produit qui lui permettra de minimiser la somme (prix d'achat + coûts d'utilisation) en s'assurant tout d'abord que ces dépenses sont compatibles avec son budget.

Si cette approche est implicite et approximative chez le consommateur, elle doit être systématique et exhaustive dans le cadre professionnel, qu'il concerne des investissements publics (Etat, collectivités) ou privés. A ce titre, l'approche coût global concerne :

Sont aussi concernées les écoles et universités qui forment les futurs cadres techniques ou commerciaux.

Toute décision d'investissement doit s'appuyer sur une analyse "exhaustive" de ses impacts futurs en ne se limitant pas aux dépenses immédiates ou à court terme qui sont généralement les plus visibles et trop souvent les plus déterminantes.

Le coût global, qui a été introduit dans le domaine militaire aux USA dès les années 70 sous l'appellation "Life Cycle Cost", est progressivement passé dans les pratiques courantes, aussi bien dans les organismes étatiques, militaires ou civils, que chez les industriels.

Initialement utilisée pour les matériels et équipements présentant des coûts de maintenance élevés (avions, navires, véhicules terrestre…), cette démarche a été introduite dans le domaine du bâtiment au cours des années 90. Elle est aujourd'hui incontournable dans le cadre du développement durable et concerne tous types de systèmes complexes.

A noter

- Dernière mise à jour : Octobre 2014

- Nouvelle page contenant des questions/réponse (en cours)

- Ce site n’est pas adapté à la consultation sur mobiles

- Les liens sont soulignés et en rouge

- Voir dans Guide

  Télécharger les cas pratiques du guide

- Voir dans agrégation des risques

  Simulateur de somme de variables aléatoires uniformes



Le coût global couvre trois types d'analyses

Les deux derniers points sont souvent négligés ou traités de façon incomplète, voire incorrecte, dans les analyses de coûts global. Bien que la part à consacrer à chacun des trois points dépende de la nature du système et de l'objet de l'étude, aucun ne doit être négligé si l’on veut garantir la qualité et donc la crédibilité des résultats. A noter que ces trois analyses ne sont pas nécessairement consécutives mais doivent plutôt être abordées en parallèle et de façon itérative. Par exemple l'ASL passe par l'analyse du cycle de vie et tient compte des aléas de toutes natures.

Enfin un coût n'a de sens que s'il est associé à un indicateur de performance du produit ou du service. Si dans le cas de l'ASL, cet indicateur est généralement la disponibilité, d'autres critères peuvent être utilisés pour mesurer la performance et la qualité de service. Lorsque ces critères sont traduits en termes financiers (revenus et profits générés par le bien), ceux-ci s'ajoutent (en négatif) au coût global afin d'estimer le niveau de création de valeur associée au projet. La démarche "coût global" ne se limitent donc pas aux seuls coûts.

Analyse du coût global d'un projet avec valorisation des risques

Retour haut de page